mediter pour etre calme
Sophrologie

Pourquoi méditer pour être calme est une erreur

Méditation et agitation mentale

Ce matin, je déborde d’énergies. Je les mets volontairement au pluriel car elles sont venues en groupe. J’ai d’ailleurs eu une séance de méditation intéressante. En effet, mon esprit m’emportait volontiers dans un torrent de trucs à penser, faire et organiser. Et c’est génial! Car méditer pour être calme est une erreur.

Contrairement aux idées reçues, méditer n’est pas officiellement fait pour se calmer ou gérer des angoisses. La méditation aide à poser un regard plus sage et global sur les situations et nous-même. Lever le nez des émotions qui nous submergent à l’instant T pour organiser une réaction cohérente.

Pour faire simple: si on veut arrêter d’avoir la nausée car on a le nez dans une situation qui pue, il faut s’éloigner un peu.

Mais l’excitation, la passion et les débordements d’énergie ne sont pas forcément des monstres qui puent à enfermer et à exterminer. C’est vachement bien de se sentir électrisé! Vivant! D’avoir envie de hurler de colère ou d’amour! D’impatience ou de mal-être!

Méditer, c’est accueillir toutes les formes de ressentis.

Les boîtes de rangement

Nous avons appris à mettre nos sentiments dans des boîtes étiquetées. Le bien et le mal, l’acceptable et le gênant, le correct et le socialement inacceptable.

Nous suivons des règles qui nous ont été transmises. Notre éducation, nos expériences personnelles et notre chemin dans sa globalité forment un tout qui constitue notre base de réflexion, et de classement.

Ces boîtes de rangement ont un but très simple: faire régner un minimum d’ordre pour éviter que tout le monde se foute sur la tronche l’anarchie et cultiver une vie plus ou moins sereine en communauté.

Mais que faisons-nous de nos instincts primaires et de toutes ces pensées répertoriées dans la catégorie “impur”?

Bouh! C’est pas bien!

En façade, tout le monde expire des “Oooh” pour marquer la désapprobation.

Dans la réalité, personne ne peut affirmer sans trembler des genoux qu’il n’a jamais eu de coup de sang remplis de colère ou de coup de cœur bouleversant.

Avoir envie de faire la peau à son voisin parce qu’il nous empêche de dormir.

Sentir des papillons dans le ventre en pensant à une personne alors que l’on est en couple.

Élaborer un discours lors d’une nuit d’insomnie pour dire ses quatre vérités à un proche.

Penser à tout plaquer, faire son sac et partir loin parce qu’on étouffe dans notre quotidien.

Toutes ces pensées passent par nos filtres personnels et se retrouvent, en général, mises en cage au fond de notre tête.

Méditer, c’est s’approcher de la cage pour apprivoiser ces bêtes là. Voilà pourquoi méditer pour être calme n’est pas vraiment cohérent. Méditer, ce n’est pas se remplir l’esprit avec des cui-cui, des clochettes et des parterres de fleurs pour couvrir les cris qui montent de la cave.

Être honnête avec soi-même

La méditation commence à être efficace et à nous apporter ses bienfaits quand on accepte d’être honnête avec soi-même.

On entame cette démarche sous le regard le plus important, et souvent aussi le plus sévère: le nôtre. Oublier le jugement extérieur, les règles des autres, pour se concentrer sur nous-même.

Aller à sa propre rencontre et juste s’observer. Regarder nos peurs droit dans les yeux, nos ambitions, nos valeurs.

Le but? Créer un écosystème personnel à l’épreuve des balles.

Si je sais qui je suis, que je connais mes faiblesses et mes forces, que je sais ce qui m’effraie et ce qui me bouleverse, ce qui me motive et ce qui peut me mettre à terre, alors je suis prêt à vivre.

La souffrance

La vie et le bonheur ne s’atteignent pas en ayant pour objectif de ne plus souffrir.

Il s’agit de développer suffisamment sa sagesse pour être capable de faire face au danger. Les attaques peuvent surgir de partout, et contre toute attente ou bienséance, elles émanent toujours des personnes les plus proches de nous.

Éliminer toutes les sources potentielles de souffrance autour de nous n’est ni plus ni moins que de la lâcheté.

Car à bien y penser, le plus dur n’est pas d’aller s’enfermer, seul, dans une grotte au sommet d’une montagne. A moins d’être profondément schizophrène, on finira par tomber d’accord avec nous-même et à se mettre une petite tape sur l’épaule.

Le plus dur, c’est de vivre en harmonie avec soi-même et les autres.

Savoir qui l’on est et accepter ce que sont les autres.

Ne pas rejeter en bloc ce qui ne nous ressemble pas.

Trouver un juste milieu entre nos besoins personnels, nos ambitions et le respect de ces mêmes points chez les autres.

Se confronter aux autres, à leurs peurs qui résonnent en nous mais aussi à leur bienveillance et à leur amour parfois gênant.

Ça, c’est la vie.

Je veux dire, on peut s’émerveiller et se sentir tout petit devant la mer au coucher du soleil parce que c’est vachement beau.

On peut se dire que c’est super grand, avoir la sensation de faire partie d’un grand tout, s’extasier devant l’immensité de l’univers.

En faire une photo avec les bons hashtags où on ne manquera pas d’apparaître en position du lotus sur le sable humide…Alors qu’en fait on a juste posé nos fesses sur le banc en haut, au sec, normal quoi.

Mais si sur le chemin du retour de la plage on ne daigne même pas adresser un sourire à la caissière même si elle nous a jeté la monnaie à la gueule.

Répondre à sa mère inquiète au téléphone même si on sait qu’elle va nous saouler.

On sonne creux.

Authentique

C’est ça, la méditation. Accepter ses propres qualités, ses côtés sombres, ses émotions qui vont et viennent, ses coup de sang, ses coups de cœur. Tout poser sur la table.

Etre vrai à ses yeux et aux yeux des autres. S’extasier devant le torrent de nos pensées et de nos ressentis, les regarder danser et se dire que finalement le Graal ce n’est pas le calme.

C’est l’appréciation de la beauté du tumulte de la vie.

Et vous? Vous méditez? Exprimez-vous en commentaire!

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Guide des Meilleures Méthodes Naturelles pour accueillir le Bonheur - 17 chemins à explorer en confiance en soi, gestion du stress, respect de sa sensibilité et valeurs de vie.