Alimentation

Pourquoi l’aluminium des capsules devrait être le cadet de vos soucis: mon passage au café bio

Le café, c’est la vie.

Remontons le temps pour aller faire un tour en 2015. Je suis une très grosse consommatrice de café. Ma moyenne est de 10 tasses par jour. Dès que je commence une tâche je me motive avec un café. Dès que j’ai terminé, je me félicite avec un café. Une chaîne sans fin. Par contre, je ne consomme pas du tout de café bio.

En France, le café est un moment convivial. C’est vrai! Le réflexe est d’en offrir un quand on a de la visite à la maison ou au bureau, de terminer un repas en le dégustant pour prolonger le plaisir.

Nouveauté depuis quelques années, aller chercher les précieuses capsules dans des boutiques magnifiques où on nous accueille comme des rois est aussi devenu très tendance.

La machine à capsules

Comme 70% des français, j’ai moi aussi investi dans une machine Nespresso à capsules, après avoir utilisé une Senseo (machine à dosettes) pendant des années.

Au départ j’achetais mes capsules sur le site Internet de Nespresso, puis j’ai tenté l’expérience avec d’autres marques de café.

Avec une consommation plutôt dans la moyenne très haute, j’y trouvais mon compte point de vue budget. Par contre, le goût n’était pas toujours au rendez-vous, et je ne consommais toujours pas de café bio.

Et puis un jour, j’ai commencé à entendre dire que les capsules en aluminium étaient cancérogènes. En effet, de sérieux doutes étaient évoqués concernant le comportement de l’aluminium à une exposition aux très hautes températures pendant la coulée du café.

Les capsules végétales

Prise de peur, j’ai commencé à chercher des alternatives. Je me suis dit que ce serait quand même trop bête de risquer ma vie sur un café.

Je suis tombée sur la marque ECO Capsule, qui propose des capsules VEGEPLAST: végétales 100% écologique et biosourcé dans le sud ouest de la France.

ECO Capsule, capsules de café écologiques
ECO Capsule – Capsules de café écologiques

Le principe est simple: on rempli ses capsules soi-même avec le café de son choix, on colle l’opercule et on l’utilise dans une machine Nespresso.

Sur le papier, ces capsules sont compatibles. Dans les faits je ne vais pas vous mentir, j’ai bloqué ma machine plusieurs fois et j’avais souvent bien du mal à obtenir un café car le perçage de la capsule ne se faisait pas correctement.

Résultat: au lieu d’une expérience mêlant plaisir d’un bon café et écologie, je me retrouvais à mettre les mains dans la machine pour débloquer la capsule, me brûler, refaire des capsules sur le pouce, tout faire tomber dans un excès d’énervement, nettoyer la machine qui prenait l’eau et en foutait partout…Tu parles d’une partie de plaisir!

Toutefois, la législation sur la compatibilité des capsules avec les machines Nespresso ayant évoluée depuis mon expérience, cela fonctionne peut-être mieux aujourd’hui.

Quel café choisir pour mes capsules maison?

Autres souci avec cette méthode: le choix du café. Très clairement, le café moulu acheté en grande surface pour une utilisation avec cafetière à filtre n’est pas du tout adapté à l’utilisation en capsule.

On se retrouve avec un jus de chaussettes sans saveur et un très vague arrière goût de café, rien de bien folichon.

Et cela me parait tout à fait normal: quand on utilise une cafetière à filtre, l’eau chaude passe doucement à travers le café pendant au moins 10 minutes pour obtenir une cafetière entière.

Rien à voir avec les 30 secondes de mise sous pression et d’injection du système des machines à capsules: le café n’a tout simplement pas le temps d’infuser.

Un épineux dilemme

Ces constations en terme de goût et de praticité ont rapidement mis un terme à l’expérience des capsules maison et une troisième raison est venue s’ajouter : les soucis de recyclage.

Je pouvais constater sans forcer que l’utilisation des capsules générait effectivement beaucoup de déchets dans ma cuisine.

Puisque j’avais pris peur avec cette histoire de capsules cancérogènes en aluminium, je n’avais vraiment pas envie de m’y remettre.

Je n’avais pas non plus envie de revenir aux dosettes en papier avec une machine type Senseo car je pouvais à présent sentir la différence de goût entre les deux méthodes, et je n’aimais plus l’expérience café en dosettes.

En effet, je remarquais désormais un arrière-goût chimique désagréable, une sensation acide qui colle un peu à la langue.

La cafetière à filtre ne me tentait pas non plus, le café instantané encore moins (sauf en camping). J’ai donc opté pour un changement catégorique de méthode: passage à la cafetière à piston.

Le café “à la française”

Bien qu’inventées par un milanais en 1929, la première usine de cafetières à piston a vu le jour en France en 1959.

Cette méthode d’infusion du café permet d’obtenir une boisson plutôt légère mais plus riche en arômes et moins amer qu’avec une cafetière à filtres.

Idéalement, le café doit être moulu très grossièrement pour permettre une infusion parfaite.

Cette méthode a plusieurs avantages:

  • Aucun déchet puisque qu’on utilise uniquement la cafetière, du café et de l’eau chaude;
  • L’utilisation du café moulu reste possible;
  • En plus d’être écologique, c’est aussi très économique: uniquement du café à acheter.

En revanche, elle a aussi plusieurs inconvénients:

  • Il ne faut pas être pressé: faire bouillir de l’eau, verser, attendre 5 minutes et appuyer sur le piston avant de pouvoir déguster. Comptez 10 minutes de préparation, comme avec la cafetière électrique à filtre;
  • Vous ne retrouverez jamais la saveur d’un expresso fait avec une machine à capsule ou un percolateur, mais vous y trouverez votre compte si vous buvez votre café léger ou allongé, “Americano” comme disent les anglais;
  • Cette démarche ne sert à rien si vous achetez du café bas de gamme bourré de pesticides, et c’est précisément sur ce point que va porter la suite de mon défi.

Quel café pour ma cafetière à piston?

J’ai testé beaucoup de marques de café moulu différentes avec ma cafetière à piston. Au départ, j’avais même investi dans un moulin à café électrique pour acheter des sacs de grains de café et moudre moi-même.

Je me retrouve toujours confrontée au même dilemme: le café moulu fait souvent jus de chaussette, à contrario, le café en grain moulu maison est beaucoup trop fort pour moi et plutôt réservé aux machines à expresso à mon avis. Nous nous sommes retourné l’estomac plusieurs fois avant de ranger le moulin à café définitivement.

Alors finalement pour boire un bon café, dois-je revenir aux capsules?

Les capsules aluminium: toxique ou pas toxique?

Je ne souhaite pas changer de système car j’ai maintenant pris l’habitude de la cafetière à piston et la démarche très écologique me convient parfaitement. J’ai opté pour une cafetière à piston entièrement en inox.

cafetière à piston en inox
Ma cafetière à piston en inox, disponible sur Amazon

En revanche, j’ai un vrai problème sur le choix du café.

En effet, à la vue des dernières études faites sur le sujet, ce n’est finalement pas l’aluminium des capsules le vrai problème, mais l’aluminium et les autres substances nocives contenues dans le café lui-même.

L’aluminium est une substance neurotoxique pour le corps. Il peut engendrer des troubles de la vue, des paralysies, des difficultés respiratoire et même des troubles cardiaques.

D’où la grande question survenue il y a quelques années concernant la dangerosité de l’utilisation des capsules en aluminium pour préparer un café.

60 millions de consommateurs a fait de nombreuses études sur le sujet et les derniers résultats se veulent rassurants. Oui il y a bien de l’aluminium dans le café préparé avec des capsules. Non, les quantités retrouvées ne sont pas alarmantes car vraiment très peu significatives.

Pour une consommation moyenne de 4 cafés par jour, on s’expose à 0,3% de la dose hebdomadaire d’aluminium tolérable: pas de quoi, finalement, s’inquiéter outre mesure.

Le café filtre est-il mieux loti?

Ce qui est plus alarmant en revanche, c’est que les mêmes études réalisées sur une tasse de café préparée avec une cafetière à filtre, révèlent une présence plus importante d’aluminium!

En effet, l’emballage et le conditionnement ne sont pas les seules sources de contamination du café. L’environnement, le mode de culture et de transport jouent également un rôle très important, voir majeur.

Qu’est ce qui est dangereux?

C’est l’addition de la quantité d’exposition à l’aluminium qui peut poser problème à la longue. Les boîtes de conserve ou encore l’eau du robinet contiennent également de l’aluminium qui reste un élément naturel présent un peu partout.

Aussi, celui que l’on retrouve dans notre tasse de café provient en majorité du sol dans lequel le café a poussé. Il devient donc parfaitement sensé de s’attarder sur la provenance et les conditions de culture du café que nous buvons.

Une vidéo intéressante

Je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous très intéressante sur le sujet. Il s’agit d’un dossier consacré aux capsules de café réalisé par l’émission “La Quotidienne” sur France 5.

On y retrouve, en outre, Arnaud Deschamps, Directeur Général de Nespresso France et Benjamin Douriez, Rédacteur en Chef adjoint de 60 millions de consommateurs.

Mon Défi: passer au café bio

Je souhaite conserver ma cafetière à piston, mais je voudrais trouver un bon café bio pour consommer quotidiennement. Cela exclu d’ailleurs d’emblée le retour aux capsules car le café qu’elles contiennent n’est presque jamais bio.

En effet, même si j’ai depuis 2015 beaucoup réduit ma consommation de café au profit du thé et des infusions, ce n’est pas une raison pour boire n’importe quoi.

Pour la suite de mon Grand Défi, je souhaite donc partir à la recherche du café bio idéal. Je ne suis pas contre reprendre l’utilisation de mon moulin à café au besoin. Mais ma priorité reste la provenance et les conditions d’agriculture.

Je pense essayer de me rendre directement chez un torréfacteur et aussi à explorer le rayon café de mon magasin bio préféré à la recherche du précieux breuvage.

Un coup de main?

Si vous voulez bien, je vais avoir besoin d’un coup de main! Quel café buvez-vous au quotidien? Capsule, dosette, filtre ou piston? Utilisez-vous une marque de café bio?

Aidez-moi à choisir mon café bio en me laissant votre commentaire ci-dessous!

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

"L'Art Délicat de Reprendre sa vie en main (même si tout part en cacahuète dans ta vie)."

Confiance en soi - Gestion du Stress - Remettre du Sens dans sa vie

Tu es libre de lire le livre gratuitement!