effet yoyo
Épanouissement Personnel

Comment j’ai perdu 14 kilos durablement après des années d’effet yoyo

Quand j’étais gamine, j’étais plutôt bouboule. Je ne l’ai pas bien vécu et j’étais persuadée que tout le monde me regardait de travers. En particulier dans mon justaucorps de danseuse classique qui me boudinait. Dès la pré adolescence, j’ai commencé à faire des régimes: c’était parti pour plus de 20 ans d’effet yoyo.

Je pense sincèrement qu’il n’y a pas beaucoup de méthodes que je n’ai pas testées. Weight Watcher, hyper protéiné, hypo protéiné, digitopuncture, shakers, poudres vendues en pharmacie, barres vendues en grande surface, privations…

Si vous aussi vous faites partie de la team “rien qu’en regardant la tablette de chocolat j’ai déjà pris un kilo”, vous savez de quoi je parle.

Pourquoi cet effet yoyo?

Entre mes 16 et mes 25 ans, j’ai eu beaucoup de passages à vide émotionnellement. Je me bâtais contre une grosse dépression qui me faisait naviguer entre deux extrêmes.

D’un côté: la prise de conscience que quelque chose n’allait pas, accompagnée de grosses reprises en main. De l’autre: des nuits blanches beaucoup trop arrosées et une hygiène de vie déplorable.

Entre les deux, mon corps faisait ce qu’il pouvait pour suivre le mouvement. J’étais capable de prendre 10 kilos, de les reperdre aussi sec en quelques semaines, et de les reprendre tout aussi facilement dans la même année.

Ma courbe de poids suivait ma courbe émotionnelle. C’est en stabilisant ma vie, mes émotions et en apprenant à me respecter, que j’ai réussi à stabiliser durablement les deux.

La décision radicale

En juillet 2017, j’ai pris une décision radicale. Ma vie ne me convenait pas. Je perdais pied dans un boulot qui ne m’apportait plus rien, ni professionnellement, ni personnellement. Mes nuits étaient une succession de cauchemars. Je mangeais n’importe quoi. Mon humeur maussade me tapait sur le système.

Je regardais les journées défiler, impuissante. Cette absence de contrôle sur ma propre existence me retournait l’estomac. Mon corps ne supporterait pas un effet yoyo de plus, je le savais. Il fallait que je fasse quelque chose de concret pour m’occuper de moi et reprendre ma vie en main.

Je me souviens de cette journée. Le soleil peinait à refaire surface et quelques nuages se baladaient. Il était 17h. Je me suis levée une dernière fois de ma chaise de bureau. J’ai regardé autour de moi et contemplé les objets inertes qui semblaient jouer à 123 soleil dans le plus grand des silences.

La clé a tourné dans ma main pour fermer la porte. Personne n’était là pour me dire au revoir. J’ai fait quelques pas vers le grand portail. Les nuages se sont poussés pour baigner mon visage de quelques rayons de soleil.

Un mélange de terreur, de soulagement et d’espérance m’a pris aux tripes. La joie de la liberté avait encore du mal à refaire surface. Les projets dansaient avec les rêves autour d’un immense feu de camp au pied de mon cœur qui donnait le rythme.

Je venais de quitter mon travail, pour de bon.

Premiers kilos

Au départ, mon poids n’était pas du tout au centre de mes préoccupations. Le but de cette rupture conventionnelle était de me donner l’opportunité de faire quelque chose qui avait du sens. Je voulais construire une vie professionnelle qui me ressemble: libre, audacieuse et ambitieuse.

A Noël, sans aucun effort particulier pour soigner mon alimentation, j’avais déjà perdu 5 kilos. En revanche, je dévorais les livres de développement personnel, les documentaires, les magazines, les salons et les pages Facebook sur le sujet.

Le premier poids en moins, qui m’a vraiment soulagée, n’était pas physique. J’avais commencé à marcher sur un tout nouveau chemin qui m’emmenait dans la plus grande des aventures: la découverte de moi-même.

J’ai appris à me découvrir et à devenir ma meilleure amie. De belles personnes ont croisé mon chemin pour porter à mon attention des approches inédites pour moi à l’époque. Fleurs de Bach, constellations familiales, résilience, lithothérapie pour ne citer qu’elles.

J’apprenais chaque jour une nouvelle manière d’apprendre à me connaître.

Plus je triais et jetais des sacs entiers de rancunes, regrets, colères et peurs, plus mon corps s’ajustait de lui-même à cette nouvelle façon d’envisager la vie.

14 kilos

perte de poids

18 mois ce sont écoulés depuis ma rupture conventionnelle. Je continue à travailler sur moi-même et sur mes projets professionnels, dont Cristal et Mandarine fait partie.

Sur la photo ci-dessus à gauche, nous sommes en 2013. Je suis dépressive et je viens de prendre le premier boulot qui se présente pour des raisons alimentaires. J’y resterai 4 ans, jusqu’à la rupture conventionnelle.

Quand je regarde cette photo, j’ai juste envie de prendre dans les bras cette jeune fille pour lui dire “ça va aller ma belle, continue à avancer le bout du tunnel approche”!

Si tu te reconnais sur cette photo. Le yeux tristes. Le visage bouffi. La dégaine des mauvais jours. Sache que je t’envoie toute ma force et que je te fais un gros câlin. T’inquiète ma belle, ça va aller. Le bout du tunnel n’est pas loin. 🙂

Intérieur et extérieur

Je suis fière du chemin parcouru parce qu’il m’a enseigné quelque chose de précieux.

Notre corps est le reflet de notre âme. Tant que je n’allais pas bien et n’avais pas pris le temps de me stabiliser émotionnellement, j’étais prisonnière de l’effet yoyo.

Quoi que je tentais avant, mon corps me rappelait que l’essentiel ne se jouait pas dans mon apparence physique. Il me savait fragile, alors il me construisait une carapace. Il me savait en manque de sens, alors il me gavait pour tenter de remplir les trous.

Quand je faisais un régime, il me laissait faire. Mais dès que je pensais avoir terminé, il me rappelait que l’extérieur ne s’accordait pas avec l’intérieur. Pour lui, cette cohabitation était impossible. Quelque chose sonnait faux.

Finalement, il a fait son job: assurer ma protection et rétablir l’harmonie entre le dedans et le dehors pour que le tout soit cohérent.

Commencez par l’intérieur

J’ai aussi appris grâce à cette expérience que l’ajustement ne fonctionne que dans un sens.

C’est le corps qui s’ajuste à l’âme et au mental. Jamais l’inverse.

Il est inutile d’enchaîner les régimes et les privations pour perdre du poids sur la balance, si votre cœur empile des rochers depuis des années. C’est comme ça que vous tomberez dans le piège de l’effet yoyo.

C’est le cœur qui mène la danse. Pour l’aider à faire le tri, vous devez avoir une discussion sérieuse avec votre âme et votre mental. Faites le point sur ce qui se trame dans votre tête. Votre corps vous signifiera qu’il a compris et que vous êtes sur la bonne voie en ajustant votre silhouette.

Une fois le processus lancé, vous verrez que vous viendrez naturellement vers une remise en question de vos habitudes de vie. Votre alimentation, la reprise du sport, tout ça n’entre en scène que dans la seconde partie du film.

Comment faire le premier pas vers soi?

Allez vous balader dans le rayon développement personnel de votre librairie. Soyez curieuses. Explorez et testez des choses pour vous faire votre propre opinion et trouver la meilleure façon, pour vous, de communiquer avec vous-même.

La lecture a vraiment été une étape clé pour moi. Je n’ai pas aimé tout ce que j’ai lu, loin de là. J’ai laissé certaines approches de côté quand elles ne me convenaient pas.

Toutes les méthodes sont bonnes, il s’agit d’une question d’affinité personnelle. Par exemple, j’ai beaucoup aimé au départ colorier des mandalas ou des cahiers de coloriage “art thérapie”.

Je le fais moins aujourd’hui, mais ces moments de créativité m’ont beaucoup aidée quand je ne me sentais pas encore prête à me lancer dans la méditation.

Je me suis aussi mise à écouter des musiques relaxantes à la maison tout au long de la journée.

Les documentaires lifestyle sur Netflix sont aussi une bonne manière de se lancer tranquillement dans le sujet.

Confectionner des tableaux de visualisation en découpant des magazines de développement personnel comme Flow, Calme ou Happinez.

Faire de la courrier thérapie: écrire des lettres aux personnes à qui vous avez envie de dire ce que vous avez sur le cœur, sans leur envoyer. C’est une méthode exceptionnelle, je vous la recommande chaudement.

Ecrire, au sens plus large du terme. D’ailleurs si cela vous intéresse, j’en profite pour vous dire que j’ai pour projet d’écrire mon premier roman. Je partage mon parcours pour devenir écrivain sur un autre blog que vous pouvez visiter en cliquant ici.

C’est à vous!

Avez-vous du mal à sortir de l’effet yoyo avec votre poids? Laissez un commentaire pour partager votre expérience sous cet article.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux préférés à l’aide des boutons de partage ci-dessous!

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Guide des Meilleures Méthodes Naturelles pour accueillir le Bonheur - 17 chemins à explorer en confiance en soi, gestion du stress, respect de sa sensibilité et valeurs de vie.