Épanouissement Personnel

Découverte de la méthode de rangement Marie Kondo et du minimalisme

Range ta chambre!

Ma mère me l’a répété sur tous les tons depuis toujours: je suis une bordélique. Le rangement n’a jamais été mon fort et cela m’a valu des moqueries et des réflexions parfois blessantes de sa part, même à l’âge adulte.

Avec le temps, et beaucoup de travail psychologique, j’ai appris à assumer ma personnalité et à effectivement me rendre à l’évidence. Je ne rangerai jamais ma maison comme ma mère.

Ce n’est pas grave, j’ai le droit de vivre comme je veux. Mais je dois bien avouer qu’un peu d’organisation ne ferait pas de mal à mon environnement.

Range ta maison!

Mon problème, ce n’est pas de ranger. Ce qui m’épuise, c’est le perpétuel recommencement et le temps passé aux tâches ménagères.

Je veux bien une maison ordonnée et propre. En revanche, je refuse d’y consacrer mes soirées et mes weekends pour coller à un standard de “parfaite petite femme au foyer”.

Malgré tout, je me dis qu’une méthode de rangement et d’organisation de la maison pourrait sûrement me faciliter la vie.

J’ai entendu parler du phénomène Marie Kondo en 2017, mais je n’ai pas pris le temps de m’y attarder. Mon Grand Défi comprend le challenge de passer toutes les pièces de la maison en mode minimaliste d’ici trois mois. Je me suis dis que c’était le moment idéal pour creuser le sujet.

Minimalisme?

Le minimalisme est une tendance à revenir à l’essentiel et à se débarrasser de tous les objets inutiles dans notre vie. Le mouvement est né des constatations suivantes:

  • Nous vivons dans une société de surconsommation qui nous mène par le bout du nez. Publicités permanentes, obsolescence programmée, 52 nouvelles collections de vêtements par an en 2018 contre 4 maximum du temps de nos parents etc. ;
  • Notre valeur est déterminée par la quantité et le luxe de nos possessions plutôt que par nos actes concrets;
  • Des études scientifiques ont démontrées que l’argent ne faisait effectivement pas le bonheur;
  • En achetant compulsivement, nous comblons nos manques affectifs, notre besoin de sécurité et notre besoin d’appartenance au groupe.

Poussé à l’extrême, on trouve le concept de “tiny house”, toutes petites maisons de la grandeur d’une caravane pour vous donner une idée.

Sur le même ton, le challenge 333. Sélectionner uniquement 33 pièces de vêtements à porter pendant 3 mois, celles-là et rien d’autre.

Le minimalisme n’est toutefois pas contre toutes les formes de consommation. Ce qui est visé, c’est la surconsommation. Celle qui nous fait acheter le dernier portable à la mode alors que le nôtre n’a que 6 mois.

Le mot d’ordre est simplicité.

Si le sujet vous intéresse

Je vous recommande chaudement le documentaire “Minimalism, a documentary about important things*” disponible sur Netflix.

(*Minimalisme, un documentaire sur les choses importantes.)

Ce dossier relate l’histoire de deux jeunes américains partis pendant 10 mois sur les routes. Leurs objectifs: promouvoir leur livre sur le minimalisme et faire connaître le concept.

Vous y verrez, en outre, les fameuses tiny houses et la femme à l’origine du challenge 333.

Voici la bande annonce:

Bande annonce officielle Netflix “Minimalism”

La méthode Kondo est-elle minimaliste?

Avant de commencer à m’intéresser vraiment à la méthode Kondo, j’étais persuadée qu’elle reposait sur le concept de minimalisme.

Je pense que j’ai fait cette association hasardeuse car la découverte du minimalisme a vraiment résonné en moi comme une évidence. Toutefois, je ne suis pas prête à donner 90% de ce que je possède pour aller vivre dans une tiny house.

Je n’ai pas encore lu le livre de Marie Kondo. Mais comme il n’y a pas de hasard: Netflix a sorti une série il y a quelques jours sur le sujet! Cela m’a permis de découvrir concrètement le concept avant de m’attaquer à la lecture du livre.

Voici la bande annonce:

Bande annonce officielle Netflix “L’art du rangement avec Marie Kondo”

Contenu de la série “L’art du rangement avec Marie Kondo”

8 épisodes de 30 à 45 minutes chacun où l’on suit Marie Kondo sur le terrain. Elle rend visite à 8 personnes ou couples pour les aider à appliquer sa méthode de rangement et dispenser ses précieux conseils. La série se déroule aux Etats-Unis.

J’ai beaucoup aimé la diversité des contextes. Un jeune couple tout juste installé. Une famille avec deux enfants en bas âge. Une femme qui avait perdu son mari quelques mois auparavant et voulait donner une nouvelle impulsion à sa vie.

C’est en regardant cette série que j’ai réalisé que la méthode Marie Kondo n’était pas absolument basée sur le concept de minimalisme.

Pourquoi? Car elle ne dit pas de tout jeter pour ne garder que le minimum vital. Ce qu’elle dit par contre, c’est que chaque chose que nous possédons devrait nous procurer une étincelle de bonheur.

Respect et quête de sens

Ce qui m’a le plus frappée je crois, c’est sa relation respectueuse aux objets.

Dans tous les épisodes, elle commence par saluer la maison pour se présenter. Elle invite les participants à se joindre à elle pour communiquer à la maison ce qu’ils attendent. Sécurité, sérénité, amour, bienveillance et bonheur peuvent être évoqués. Il s’agit de former une image mentale concrète de ce que nous voulons dans et pour notre foyer.

Ensuite, elle poursuit par le tri et le rangement des vêtements. Les participants doivent regrouper tous leurs vêtements pour faire une montagne sur le lit. Après, ils sont invités à contempler cette montagne pendant quelques instants pour dire comment ils se sentent.

Dans la grande majorité des cas, les gens sont juste gênés de voir cette montagne de tissu. Quand nos affaires sont disséminées dans plusieurs penderies, tiroirs et placards, on ne se rend pas compte de la quantité exacte.

Les montagnes de fringues sont parfois très impressionnantes. Mais comme je n’ai pas encore réalisé cet exercice moi-même, je me garderai bien de tout jugement.

Dans la suite du processus, les participants sont invités à passer en revue chacun de leur vêtement, pièce par pièce. Il s’agit de prendre l’objet dans les mains et de voir s’il nous procure la fameuse étincelle de bonheur.

Sur ce point, tout le monde est un peu perplexe au départ.

Du bonheur dans un pull?

Marie Kondo explique le concept de l’étincelle de bonheur de la manière suivante. Quand vous tenez le vêtement dans vos mains, il devrait vous rappeler des moments heureux.

Vous imaginez son confort, vous avez envie de le serrer contre vous, de le toucher, le caresser, le manipuler avec soin. Vous ressentez ces émotions dans votre corps par une petite montée d’adrénaline, un frisson ou encore un sourire.

Nous y voilà: vous tenez votre étincelle de bonheur.

C’est pourquoi il est plus facile pour la suite du tri de commencer avec une pièce que vous aimez à coup sûr. Cela vous permet de remarquer de quelle manière votre étincelle de bonheur se matérialise.

Si vous décidez de conserver une pièce, vous la mettez délicatement de côté. Dans le cas contraire, hors de question de jeter votre vêtement dans le fond d’un sac avec dédain.

Prenez le temps de le remercier pour avoir fait parti de votre vie et pour ses services. Si vous ne l’avez jamais porté et qu’il y a encore l’étiquette dessus, remerciez-le pour la leçon que cela vous a appris. Dites merci, et déposez votre vêtement dans un sac ou un carton pour jeter ou donner.

Du sens et du respect.

J’ai été hyper surprise de la démarche qui peut paraître un brin loufoque sous le ciel occidental.

Malgré tout, j’étais super contente. Finalement, je n’étais pas si folle que ça quand j’ai dit au revoir à mon sapin de noël en le remerciant pour ses services sur le trottoir il y a quelques jours.

Prochaine étape de mon défi

Lire le livre de Marie Kondo pour en apprendre d’avantage sur sa méthode et la mettre en application, voilà la prochaine étape de mon défi. L’ouvrage existe aussi en version illustrée.

Livre de Marie Kondo la magie du rangement
Livre de Marie Kondo – La magie du rangement

Je pense que cela sera une merveilleuse manière d’accéder à plus de minimalisme et de réaliser mon objectif. Aussi, cela me permettra de développer une démarche de réflexion sur mon mode de vie et de consommation, basée sur le respect des objets et le bonheur.

Si vous souhaitez suivre mon avancement dans la pratique de la méthode de rangement Marie Kondo, suivez-moi sur Instagram. Je partagerai mes avant-après et mes astuces au fil de l’eau.

Et vous? Pratiquez-vous la méthode Marie Kondo ou le minimalisme? Partagez vos expériences dans les commentaires ci-dessous!

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Guide des Meilleures Méthodes Naturelles pour accueillir le Bonheur - 17 chemins à explorer en confiance en soi, gestion du stress, respect de sa sensibilité et valeurs de vie.