Épanouissement Personnel

Comment mon cours de fitness s’est transformé en éloge à la douleur

C’est un grand jour

Celui où j’ai décidé que claquer 25€ par mois dans un abonnement à la salle de sport ne servait à rien si je n’y allais jamais.

Alors oui. Dit comme ça, c’est évident. Mais j’étais tellement en colère après moi-même devant cet échec que je me suis auto-mis un coup de pied aux fesses.

C’est donc Tristan, professeur de fitness, qui a eu l’immense privilège de m’accueillir dans sa salle pour ma reprise sportive 2019 à 15h45.

Sauf que, je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il transforme ce cours en véritable leçon de vie. Un éloge à la douleur et au dépassement de soi.

Ego d’Elodie 0 – 1 Tristan le Philosophe

Gym Zen

Le cours que j’avais décidé de suivre est classé niveau d’intensité 2/5. Le descriptif annonçait un mélange d’étirements pour travailler la posture et la souplesse. Sur le papier, cela me semblait parfait pour une reprise en douceur.

Sans douleur donc.

Et effectivement, la séance débuta par une petite séance de relaxation au sol avec un exercice de respiration ventrale. Jusque là, je maîtrise.

Nous avons ensuite enchaîné avec des étirements inspirés de postures de yoga de base. A l’aise, Blaise.

J’avais même gardé mon pull polaire, c’est dire à quel point nous n’étions pas là pour suer sang et eau.

Quand tout à coup, au beau milieu de l’exercice où l’on tentait de plaquer notre poitrine sur nos cuisses sans arrondir le dos, Tristan s’est relevé.

Il a coupé la musique et nous a demandé de tout arrêter.

Il n’avait pas l’air content.

J’ai un peu flippé.

Grillée

Tristan s’est mis face à nous et du haut de son estrade, il nous a posé une question:

“Depuis le début du cours, qui peut dire qu’il a, sur tous les mouvements, ressenti cette petite vibration des muscles qui fait trembler l’arrière des cuisses?”

Nous avons tous un peu hésité. Surtout ceux qui avaient effectivement du mal à maîtriser leurs muscles. J’en faisais partie et je ne savais pas si en levant la main j’allai me faire enguirlander ou pas. J’avoue, je n’osais pas trop me manifester.

Mais quand Tristan a posé lourdement son regard sur moi, j’ai su qu’il savait. C’était marqué partout sur son visage. Il m’a fait signe de lever la main. J’étais foutue, et puis c’est tout. J’ai obtempéré.

D’autres ont alors décidé de me rejoindre dans le camp des accusés. Nous nous sommes retrouvés à lever péniblement le bras vers le ciel, sans doute en quête d’une grâce divine.

Tristan le Philosophe

Puis Tristan a enchaîné avec ce discours:

“Depuis le début du cours, je vous demande de justement ressentir cette vibration. Le but c’est d’aller la chercher. Ce n’est pas parce que nous faisons des étirements simples que ça doit être facile.

Acceptez la douleur. Plus vous accepterez la douleur, plus vous progresserez. Si vous ne l’acceptez pas, vous la subirez.

C’est sûr, certains cours de cardio où on finit dégoulinant de sueur sont à priori plus douloureux car on peut voir vraiment les résultats de notre travail. En revanche, aller chercher la douleur quand on fait des exercices d’étirements profonds, c’est aussi travailler votre mental.

Il faut du mental pour accepter la douleur et aller la chercher. Si vous voulez progresser, vous devez apprendre à vous connaître.

Alors prouvez-vous que vous êtes tous des gens forts dans votre tête, que vous pouvez vous surpasser. Allez chercher vos propres limites, il n’y a que comme ça que vous saurez comment faire pour les repousser.

Ça ne sert à rien de venir toutes les semaines pour juste flatter votre ego et vous rassurer. Dans 6 mois vous viendrez me voir pour me dire que vous n’avez pas l’impression d’avoir fait de progrès, et la seule réponse que je pourrai vous donner, c’est que vous avez raison.

Pourquoi? Parce que vous ne serez pas aller au bout des choses. Vous serez restés dans votre zone de confort sans repousser vos limites, donc effectivement, vous n’aurez pas progressé.

On y retourne et je veux voir des belles grimaces sur vos visages, ça me prouvera que vous êtes vraiment en train d’aller chercher vos limites, et que vous acceptez la douleur.”

La claque

Je peux vous dire qu’on entendait les mouches voler dans la salle. Tout le monde a eu un temps d’arrêt, nous étions comme subjugués par ce que nous venions d’entendre.

Et Tristan a tellement raison. En plus, son discours s’applique non seulement aux étirements, mais aussi à la vie en générale.

Accepter la douleur, l’échec, les obstacles, les détours sur le chemin de nos ambitions. Si nous n’acceptons pas ces douleurs, nous les subissons. Lorsqu’on décide de ne jamais sortir de notre zone de confort, on ne progresse pas.

Pourquoi je vous raconte cette histoire?

Je voulais partager avec vous cette histoire car je pense qu’elle peut aider chacune d’entre nous à faire un point sur son niveau de bien-être.

Nous avons tendance à nous plaindre de notre niveau de satisfaction dans tel ou tel domaine de notre vie, mais faisons-nous vraiment le nécessaire pour y remédier?

Nous trouvons que nous mangeons mal et que notre digestion est compliquée par exemple, mais changeons-nous nos habitudes alimentaires pour explorer d’autres possibilités?

Il nous arrive de trouver notre intérieur maussade et de ne pas nous sentir à l’aise sous notre propre toit, mais que faisons-nous pour y remédier?

Les douleurs articulaires, les tensions dans les épaules et les insomnies ruinent notre quotidien. Cependant, nous nous flagellons sur notre consommation de médicaments. Et après? On fait quoi concrètement?

Le stress peut prendre possession de nos vies et nous infliger de vives douleurs, mais prenons-nous le temps d’analyser la situation? D’accepter cette douleur et de faire trembler les murs de notre bulle de confort pour la faire éclater? De repousser nos limites, nos croyances et de prendre de la hauteur?

Je ne sais pas vous, mais moi je n’ai pas l’intention d’aller voir Tristan dans 6 mois pour lui dire que je n’ai pas progressé.

De la même façon, je ne veux pas me réveiller un matin dans 6 mois pour constater que je ne suis toujours pas satisfaite de mon niveau de bien-être.

Mon Défi

Je vous propose de me rejoindre dans un grand défi pour faire trembler nos limites et faire exploser notre bien-être au naturel au grand jour.

D’ici quelques jours, je lancerai un grand programme de plusieurs semaines sous la forme d’un défi personnel.

Mon objectif: Un esprit sain dans un corps sain…Et une maison saine! Le bien-être de la tête, du corps et de l’environnement de vie avec l’aide de méthodes au naturel.

Pour ne rien rater de ce défi, je vous invite à vous inscrire ci-dessous. En bonus, vous recevrez une petite infographie pour combiner 3 méthodes naturelles et soulager immédiatement les symptômes du stress.

Cela vous permettra également de recevoir régulièrement des nouvelles de mon défi et de vous joindre à moi pour repousser vos limites!

Alors prêtes? Et pour Tristan hip hip hip! Hourra!

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Guide des Meilleures Méthodes Naturelles pour accueillir le Bonheur - 17 chemins à explorer en confiance en soi, gestion du stress, respect de sa sensibilité et valeurs de vie.