soigner une toux sèche sans sirop
Santé

Comment enrayer une toux sèche hivernale en 2 jours sans sirop

La toux sèche

La toux sèche est très désagréable et peut rapidement s’envenimer pour finir en trachéite voir en bronchite si elle est bien motivée.

Elle peut vous prendre par surprise dans la journée, mais c’est souvent le soir au coucher qu’elle se manifeste en vous empêchant de fermer l’œil.

En hiver la toux sèche peut être provoquée par une exposition quotidienne à un air chaud et sec.

Les changements de températures sont également une source d’irritation pour les voies respiratoires.

Le froid en particulier assèche les muqueuses et fragilise nos bronches.

Ce qui est gênant avec la toux sèche c’est qu’on a l’impression qu’elle ne sert à rien.

Plus on tousse, plus on a envie de tousser sans que cela ne semble régler aucun problème.

Et pourtant elle a bien son utilité.

Pourquoi on tousse?

La toux grasse a une fonction expectorante pour nous aider à dégager les bronches et la toux sèche est là pour nous indiquer une irritation voir une inflammation des poumons et nous inviter à changer d’environnement.

La toux sèche ou toux d’irritation peut sembler anodine mais il serait imprudent de la prendre à la légère.

Lorsqu’elle s’éternise, soit au-delà de trois à six semaines, elle peut être un symptôme de maladie plus grave : asthme mal traité, pneumothorax, insuffisance cardiaque, tumeur ou encore reflux gastriques.

Chez les sujets sensibles comme les personnes âgées elle peut même provoquer des fractures des côtes ou encore une hernie abdominale.

De toute évidence, la méthode dont je suis sur le point de vous parler ne s’applique aucunement à ces cas qui nécessitent une prise en charge médicale.

Profil de mon cobaye

Mon homme travaille dans un bureau toute la journée et se déplace en transports en commun parisiens.

Il est soumis aux changements de températures quotidiens passant de la chaleur de la maison, de l’air suffocant du métro et de son bureau au froid glacial extérieur plusieurs fois par jour.

Nous sommes des anciens fumeurs et le passage à la cigarette électronique il y a presque deux ans nous a appris plusieurs choses.

La première année nous avons constaté que nos rhumes hivernaux n’avaient, contrairement aux saisons précédentes, pas muté en bronchite.

Nous étions déjà très satisfaits de cette observation qui a été pour nous le signe d’une reprise progressive de l’efficacité de notre système immunitaire grâce à l’arrêt de la cigarette.

Expériences précédentes et changement de mode de vie

L’an dernier, nous avions fini par nous débarrasser de notre coup de froid au bout d’environ une semaine et demi en prenant des médicaments contre les symptômes du rhume et du paracétamol en vente libre en pharmacie.

Nous étions tout de même tous les deux passés par une phase de toux en fin de traitement, ce qui avait prolongé le temps de guérison.

Depuis l’an dernier nous avons conjointement pris la décision d’adopter un mode de vie plus sain et de changer certaines de nos habitudes de vie.

La réduction de notre consommation de médicaments fait partie de ces aspects sur lesquels nous avons choisi de modifier notre comportement.

Je ne parle pas des médicaments sur ordonnance nécessaires dans certains traitements, mais de ceux en vente libre que l’on a tendance à avaler comme des bonbons pour un oui ou pour un non.

Un mal de crâne, hop un ibuprofène. Une douleur musculaire, hop un paracétamol. Ce sont ces habitudes de consommation que nous avons décidé de changer.

Quand les premiers symptômes du rhume hivernal ont pointé le bout de leur nez cette année, c’est donc tout naturellement que j’ai mis en place un plan d’attaque 100% naturel.

Contexte et préparation

Mon homme est rentré à la maison jeudi soir en se plaignant d’une sensation de picotement dans la gorge.

Je n’avais rien sous la main pour entamer un traitement et le soulager, notre pharmacie ayant bénéficié d’un régime drastique.

Malheureusement au moment de dormir, des quintes de toux sèche ont commencé à le secouer : impossible de rester allongé.

Par chance il nous restait un fond de bouteille de lait rescapé du dernier gratin et j’avais remplacé le sucre en pierre de mon thé par du miel depuis quelques jours.

Il a donc bu un lait chaud au miel qui l’a soulagé suffisamment longtemps pour trouver le sommeil, à grand renfort d’oreillers supplémentaires pour qu’il puisse dormir en position semi assise.

Le lendemain, bien décidée à ne pas voir mon homme dépérir tout le weekend et surtout à ne pas le voir repartir au boulot malade lundi matin, j’ai pris le taureau par les cornes et mis en place mon plan de bataille.

Package opération rhume hivernal

  • Huile essentielle de cyprès (Cupressus sempervirens L.)

Notez que l’emballage de mon huile essentielle mentionnait seulement les effets sur la transpiration et les jambes lourdes. Le pharmacien m’a cependant confirmé qu’il s’agissait bien de cette huile essentielle pour lutter contre la toux sèche.

Huile essentielle de Cyprès bio Sencia
  • Thé ayurvédique biologique spécial pour la gorge

Je l’ai pris en magasin bio de la marque Yogi Tea. Il contient de la réglisse, du fenouil et du thym. Je l’avais déjà testé pour moi à la rentrée et je connaissais son efficacité redoutable.

Yogi Tea – Réconfort de la gorge
  • Miel

Pour le miel je vous invite à faire très attention.

En effet la plupart des pots de miel vendus en grande surface ne sont que du sucre liquide aromatisé ni plus ni moins. Souvent importé de Chine ou d’Amérique du sud, il est difficile de s’y retrouver car la législation n’est pas hyper bien respectée ni réglementée d’ailleurs.

Attention également aux “emballages terroir” qui ne sont malheureusement que de la poudre aux yeux…

Pour vous donner une idée, un miel français produit par un apiculteur local se vend entre 15 et 20€ le kilo. Si le sujet vous intéresse, je vous recommande la lecture de cet article.

Et si vous avez une bonne adresse pour acheter du vrai miel, je suis preneuse!

  • Sucre en pierres

  • Citrons (bio de préférence)

  • Bonbons à la menthe (juste parce que je sais qu’il aime bien ça quand il est malade)

  • Mouchoirs (et oui, il faudra bien évacuer à un moment…)

  • Un bol d’eau (je vais vous expliquer plus loin)

Préparation

Dès le vendredi après-midi j’ai disposé un bol d’eau sur le dessus du radiateur de la chambre.

Nous avons des systèmes en fonte anciens, j’ai donc mis un morceau de carton sur le dessus pour faire une surface plane et poser le récipient.

L’air de nos intérieurs est trop sec quand on rallume le chauffage en hiver, ce qui peut expliquer l’apparition d’irritations des voies respiratoires et la toux sèche.

Disposer un bol d’eau à proximité du chauffage est un moyen d’humidifier légèrement l’atmosphère quand on ne dispose pas d’humidificateur.

Faites attention si vous avez des radiateurs électriques, ne posez pas votre bol trop près, on ne sait jamais.

A noter que je note précieusement l’achat d’un humidificateur d’air pour les prochains mois.

J’ai également pressé 6 citrons d’avance pour récupérer le jus que j’ai conservé dans une petite carafe au réfrigérateur.

Vendredi soir

Dès que mon homme est rentré à la maison en fin de journée, il a pris un jus de citron dilué avec un peu d’eau chaude et un demi-sucre avec deux gouttes d’huile essentielle de cyprès à faire fondre sous la langue.

Après dîner, un thé ayurvédique avec une cuillère à café de miel.

Un demi-sucre avec 2 gouttes de cyprès juste avant de dormir.

Résultats :

Son système immunitaire commençait un peu à s’affoler et nous avons vu une petite poussée de fièvre en fin de soirée.

Malgré tout, nous avons décidé de ne pas lui administrer de paracétamol et de laisser son corps faire le travail.

Pour ne pas irriter sa gorge et stimuler la toux plus que de raison, il s’est couché de nouveau en position semi-assise.

La nuit s’est bien passée : pas de toux sèche en vue, un peu d’agitation avec le début de fièvre mais rien de bien méchant.

Samedi

Jus de citron chaud au réveil.

L’huile essentielle de cyprès commençait un peu à l’écœurer.

Nous avons donc utilisé divers supports tout au long de la journée : demi-sucre, cuillère à café de miel et morceau de pain pour varier un peu.

La posologie pour l’huile essentielle de cyprès qui m’a été indiquée à la pharmacie est de 2 gouttes par tranche de 20 kg.

Mon homme pèse 87kg, nous avons donc réparti 8 gouttes sur toute la journée jusqu’au coucher.

Il a également consommé 2 thés ayurvédiques avec ajout de miel.

En milieu d’après-midi il a commencé à se moucher.

La fièvre est un peu revenue le soir, comme la veille.

La nuit a été un peu plus agitée à cause du nez congestionné…Et des ronflements.

Dimanche

Le réveil du dimanche matin a été un peu plus douloureux.

Il ne toussait plus, mais sa gorge était gonflée sans présenter à priori de signe d’angine ou d’affection.

Je dis à priori car je ne suis pas médecin, mais en regardant je n’ai rien remarqué de suspect à part une légère rougeur.

Nous étions clairement au milieu du problème, la phase un peu décisive…

Descendra sur les bronches ou descendra pas…Il n’y avait pas grand-chose de plus à faire, nous avons attendu que ça passe tout simplement.

Même traitement que la veille sur la journée avec jus de citron au réveil, 8 gouttes d’huile essentielle de cyprès réparties sur la journée et 2 thés ayurvédiques au miel.

Mon homme était bien fatigué le soir avec l’effet tête dans le coton de s’être mouché toute la journée et aussi un peu nauséeux avec le mélange thé ayurvédique, cyprès et bonbons à la menthe.

Il s’est vite endormi, toujours en position semi assise. Pas de fièvre ce soir-là.

Lundi matin

Après une douche bien chaude, il a avalé son jus de citron et a déclaré avec fierté :

« Ma chérie, tu es la meilleure.

-Ouai je sais.”

* Effet de cheveux en arrière*

La fièvre avait disparue, la gorge ne piquait plus et le nez s’était arrêté de couler après un bon mouchage au réveil.

Disparition complète des symptômes en l’espace de 2 jours et une soirée.

Pas de récidive.

Rhume hivernal 0 – 1 Méthode naturelle

Anecdote

Le lundi soir mon homme avait rendez-vous chez le médecin pour une toute autre raison.

Il a parlé de son rhume et le médecin, bien qu’il soit guéri, lui a fait une ordonnance…

Des tisanes et du sirop pour la toux sèche !

Nous ne sommes pas allés chercher la prescription…

Et vous ? Avez-vous déjà fait vos petites expériences de santé au naturel cet hiver ?

N’hésitez pas à partager vos astuces en commentaire !

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

"L'Art Délicat de Reprendre sa vie en main (même si tout part en cacahuète dans ta vie)."

Confiance en soi - Gestion du Stress - Remettre du Sens dans sa vie

Tu es libre de lire le livre gratuitement!