âme de la maison quand on est bordélique
Épanouissement Personnel

Comment bâtir l’âme de la maison quand on est bordélique?

Saluer l’âme de la maison

Les yeux rivés sur mon écran d’ordinateur, je regarde cette jeune femme prendre le temps de saluer la maison dans laquelle elle vient d’entrer. Pendant qu’elle suit son rituel, les habitants se joignent silencieusement à elle. Ils sont en train de communiquer avec l’âme de la maison.

Je sens un frisson parcourir mon dos. La scène est complètement loufoque vue de ma fenêtre et à la fois pleine de sens. Il se dégage une bienveillance qui prend littéralement aux tripes. Un sac de nœuds mêlant toute la bonté de Marie Kondo, aux attentes profondes et personnelles de ses hôtes.

Tous les épisodes de la série “l’Art du rangement” débutent de cette manière. Marie visite les lieux pour se faire une idée, puis avant d’entrer dans le vif du sujet, elle s’agenouille quelques instants pour saluer l’âme de la maison.

Il y a quelqu’un?

Je sais ce que vous vous dites: ça y est, elle a complètement pété les plombs et s’est perdue dans les méandres de la spiritualité. Elle fume ses bâtons d’encens en fait.

Bientôt ce blog va se transformer en repaire pour apprentis gourous. Les phrases chiantes et toutes faites vont commencer à fuser dans tous les coins. Si jamais elle commence à me parler de montagne majestueuse et de purification avec des rituels chelous, je me tire.

Alors non, ce n’est pas trop mon style. Malgré tout, cette histoire d’âme de la maison a retenue mon attention.

Notre environnement reflète notre âme

Si on réfléchit deux minutes, on peut en effet considérer que tout ce que nous faisons, créons, pensons et vivons contient une partie de notre âme.

Ce en quoi nous croyons, ce qui réveille nos émotions, nous fait nous sentir vivants. Alors pourquoi notre lieu de vie ne ferait pas partie du lot?

Je suis une bordélique dans l’âme, et justement! Pendant des années, mes pensées et ma vie en général ressemblaient plus à un jardin mal entretenu où régnait le chaos, qu’à un jardin d’Eden qui laisse rêveur et admiratif.

Vous les entendez les petits oiseaux? Le parfum des fleurs exotiques? La douce mélodie de la rivière qui s’écoule paisiblement? Bien.

Bah concrètement, moi, je ne vivais pas du tout ça.

Ma maison a précisément suivi cette tendance depuis toujours. Elle est le reflet de ce qui se passait il y a encore si peu de temps à l’intérieur de moi-même.

Je n’ai ni l’envie, ni la patience ni d’intérêt pour le rangement ou l’aménagement. J’essaye bien de m’y mettre de temps en temps en ajoutant un cadre, une plante ou en rangeant mon bureau.

Mais j’ai l’impression d’être sous l’emprise d’une malédiction: mes efforts finissent toujours par s’évanouir dans la nature, et le bordel réapparaît comme par magie en quelques jours. Ça ne vous fait pas ça?

Loin de me procurer de la joie ou du bonheur, j’ai surtout l’impression que c’est un éternel recommencement. Une chaîne sans fin faite de trucs à laver, à nettoyer et à remettre en place. Du coup, ça me saoule.

Sans parler de la plante qui crève dans un coin malgré mes efforts pour la maintenir en vie.

L’ère du changement

Cette époque troublée est pour ma part révolue, et c’est là tout le secret pour pouvoir appréhender une nouvelle version de l’âme de la maison.

Si c’est le bordel dans votre tête et dans votre vie, votre maison va suivre le mouvement.

Avec l’aide du temps et pas mal de travail sur moi-même, j’ai réussi à faire émerger ma véritable personnalité et surtout à l’assumer.

La méditation, l’écriture, la lecture et le développement personnel, parmi d’autres méthodes de bien-être naturelles, m’ont beaucoup aidée (et non, je ne fume pas mes bâtons d’encens, qu’on se le dise une fois pour toute).

Si vous ressentez le besoin de faire émerger une nouvelle âme pour votre maison, je vous invite donc à d’abord vous concentrer sur vous-même.

Que voulez-vous dans votre vie actuelle et future? Avez-vous coupé le cordon avec les expériences douloureuses de votre passé? Prenez-vous le temps d’envisager votre futur avec optimisme et de vivre votre présent avec douceur?

Toutes ces questions sont une excellente base de travail avant de vous attaquer à l’âme de votre maison, surtout si vous êtes bordélique.

Souvenez-vous: si c’est le bordel dans votre tête, votre environnement de vie en sera le reflet.

Mon objectif et ma vision personnels

Je ne serai jamais une vraie adulte au sens conventionnel du terme. D’ailleurs les conventions, la routine et les cases m’emmerdent ont tendance à me faire souffrir de réactions cutanées.

Mon âme est celle d’une petite fille créative, rêveuse et passionnée, mais elle vit dans le corps d’une femme audacieuse, libre et ambitieuse. Plus légère aussi, j’ai quand même perdu plus de 14 kilos (and counting…).

J’ai décidé qu’il était temps que ma maison reflète mon âme d’aujourd’hui, et non plus la souffrance, le chaos et le bordel d’il y a 10 ans ou plus.

Ce qui me fait vibrer, me rend heureuse ou encore stimule ma créativité devrait se trouver là, juste sous mon nez.

Mon objectif: permettre à mon âme de prendre sa place dans ma maison. Lui accorder de l’espace, la laisser s’exprimer. Il faut simplement que je trouve un moyen de la canaliser et de l’organiser un minimum.

La méthode de rangement Marie Kondo, basée sur le bonheur, me semble parfaitement appropriée.

Parce que ce serait quand même trop con de ne pas faire fleurir mon jardin d’Eden, alors que j’ai les graines dans le grenier.

Lettre à l’âme de ma maison

Chère âme de la maison,

Tout d’abord, je tiens à te remercier pour la protection que tu m’offres chaque jour.

Grâce à toi, je peux dormir au chaud, être en sécurité, préparer à manger, me blottir sous le plaid devant une série de super héros ou une partie de mon jeu préféré et laisser libre cours à ma créativité sereinement.

L’engagement et les présentations

Je n’ai pas toujours été à la hauteur pour te remercier, mais à partir d’aujourd’hui les choses vont changer. Je m’engage à m’occuper de toi, de nous.

Voici mon âme personnelle. Elle est super sympa, je suis sûre que vous allez bien vous entendre.

Elle en a un peu chié s’est beaucoup remise en question les dernières années, et comme toi, elle mérite le respect. J’aimerais bien qu’on construise ensemble un environnement pour nous épanouir.

Le programme

Pour commencer, nous allons devoir faire un peu de tri.

Sous ce toit se cachent des vestiges d’une vie passée, pas toujours très agréables à regarder. Je sais qu’il est important de ne jamais oublier d’où l’on vient, mais ce ne sont pas les objets le plus important, ce sont les leçons tirées de nos expériences.

D’ici quelques jours, de grands changements vont s’opérer entre ces murs. C’est à la fois super flippant et terriblement excitant. Je compte sur vous deux pour faire bon ménage et m’aider à faire cohabiter la sagesse d’une nouvelle vision de la vie avec la folie qui nous anime.

Nous n’allons pas faire de cet endroit quelque chose de froid, sobre et épuré à l’extrême. Nous sommes des atypiques rayonnantes, pétillantes et un peu perchées. Notre maison va devenir une ode au bonheur, à l’audace et à la créativité.

Avec tout mon Amour,

Elodie.

C’est à vous!

Je vous invite à vous aussi écrire une lettre à l’âme de votre maison. Adressez-vous à elle, présentez-vous et exprimez-lui clairement vos attentes.

Quelle vision avez-vous pour vous-même et votre maison? Que voulez-vous que votre environnement de vie reflète?

Partagez vos idées dans les commentaires ci-dessous!

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  

2 commentaires

  • Ecolodie

    J’ai reçu l’année dernière le livre de Marie Kondo (cadeau de ma fille, merci à elle).
    Un plaisir à lire, qui fait ressortir des évidences. On a hâte de commencer à trier, ranger.
    Il m’a fait un véritable déclic, j’ai pu jeter des choses dont je n’arrivais pas à me séparer malgré que je ne m’en servais pas.
    Cependant, je ne ferai jamais table rase comme elle, trop épuré à mon gout. Il faut dire aussi que je n’aime pas jeter : je suis une récupératrice, et je recycle pour le bien de notre belle Planète. Mais il y a moyen de trouver un compromis tel le bazar est grand chez moi aussi.

    • Elodie

      Merci pour ce témoignage! Effectivement, la version complète de Marie Kondo est très épurée et “carrée”, je ne suis pas certaine d’avoir envie d’aller dans ce sens. Par contre, elle ouvre plus de possibilités que le minimalisme pur qui consiste à vraiment se débarrasser de tout, je pense par exemple au challenge 333 (33 pièces de vêtements, chaussures, bijoux etc à sélectionner pour 3 mois). Je pense qu’il y a un juste milieu à trouver 😉 Au plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Guide des Meilleures Méthodes Naturelles pour accueillir le Bonheur - 17 chemins à explorer en confiance en soi, gestion du stress, respect de sa sensibilité et valeurs de vie.