croire en soi
Épanouissement Personnel

3 exercices pour Croire en Soi

Dans cette vidéo je vous propose 3 exercices pour croire en soi, dont un exercice de visualisation tirée de la PNL (programmation neuro linguistique).

Croire en soi

La notion de croire en soi déclenche un sentiment un peu bizarre. On s’interdit purement et simplement de croire en nous. Nous avons beaucoup de mal à croire en notre propre valeur, à voir ce que l’on fait de bien et aller de l’avant.

Je te propose trois exercices à réaliser pour croire en toi.

La liste de tes qualités et compétences

Il s’agit d’un exercice simple à réaliser dans les faits, mais dans la pratique pas tant que ça! Il s’agit de dresser la liste de tes qualités et de tes compétences.

Cet exercice peut te sembler incohérent au premier abord. En plus, c’est bien là tout le problème quand on ne croit pas en soi: établir une liste de nos forces et de nos compétences apparaît comme irréalisable. On a l’impression de tout faire mal, donc ce n’est pas gagné!

Sauf qu’on se trompe lourdement parce que personne n’est complètement nul en tout, ça n’existe pas. Vous avez forcément des compétences, des choses que vous faites bien et des qualités qui sont reconnues par votre entourage…Même s’ils ne prennent pas le temps de vous le dire.

Et c’est là le cœur du soucis: nous basons en général la notion de croire en soi sur ce que les autres disent de nous. Si les autres ne nous disent jamais rien, on part du principe qu’il n’y a rien à dire, donc qu’on est nul.

De la même manière, si les autres prennent le temps de nous parler mais pour nous dire uniquement les choses qui ne vont pas, ils nous enfoncent un peu plus à chaque fois.

Pour ce premier exercice, prends un papier et un crayon pour y noter les choses pour lesquelles:

  • On te complimente
  • Tu es douée
  • Tu es contente de toi
  • Tes compétences
  • Les choses que tu fais bien
  • Les bonnes remarques que l’on t’a fait au travail et dans ta vie privée
  • Toutes les choses bienveillantes que les gens ont dit de toi

Si tu n’y arrives pas

Si tu n’arrives pas à réaliser cet exercice, tu peux demander un coup de main aux personnes les plus proches de toi. Ce n’est pas évident car cela demande de laisser son ego de côté, c’est un peu impressionnant et on peut se sentir mal à l’aise.

Pose simplement la question autour de toi en disant: “j’ai un peu de mal à croire en moi, est ce que tu peux m’aider? Qu’est ce que tu vois de positif en moi? Qu’est ce que je t’inspire? Ce que je fais bien?”

Tu verras que, paradoxalement, les gens sont en général sensible à la démarche et assez admiratifs. Il faut en effet un certain courage pour aller se confronter de soi-même au regard des autres et se jeter dans l’arène.

L’exercice n’est pas facile à réaliser! Mais tu verras qu’il te mettra du baume au cœur parce que tu n’as probablement pas conscience du positif et des bonnes énergies qui émanent de toi. Les entendre est essentiel parce qu’on accorde peu de valeur à sa propre voix, alors que celle des autres est souvent au premier plan.

Se baser sur le regard des autres?

Pour compléter cet exercice, il est important de ne pas tout baser sur ce que les autres disent de toi. Détache-toi aussi un minimum parce que croire en soi part de soi-même. Oser vivre ta vie passe par ce moment d’introspection nécessaire.

L’effet papillon de tes relations

Tu connais sans doute le principe de l’effet papillon qui consiste à dire qu’un battement d’ailes de papillon à Tokyo peut engendrer un tsunami de l’autre côté du globe.

Nos relations suivent parfois le même principe. La plus petite remarque peut avoir des conséquences abominables de l’autre côté du globe. Pour nous, l’autre côté du globe se traduit par des années, voir des décennies, avant de constater les dégâts.

Il est important de faire de temps en temps un peu de tri dans les remarques qui nous ont été faites et dans nos relations.

Premier exercice: les relations qui te tirent vers le bas

Concentre-toi pour te rappeler deux anecdotes lors desquelles on t’a fait des remarques désobligeantes qui t’ont blessée. Note par écrit:

  • Les détails de cette scène
  • Pourquoi tu as été blessée
  • Ce que tu as ressenti
  • Ce que ton corps t’envoyait comme messages (rougeur, sueur, cœur qui s’emballe, boule au ventre par exemple)

Une fois que tu as bien noté tous ces détails pour les deux anecdotes, mets-les en parallèle pour voir ce qu’elles ont en commun. Est-ce que ces scènes touchent un point sensible en particulier? Est-ce deux fois la même chose?

Cela peut te donner une idée de la partie sensible sur laquelle tu pourras ensuite décider de t’attarder. Le but est de mettre le doigt sur le déclencheur de cette difficulté à croire en soi. Cette mise en place automatique des réactions peut te faire croire, des années plus tard, que la scène est en train de se répéter, alors qu’elle est terminée depuis longtemps.

Tu peux te rendre compte avec cet exercice que les réflexions mises bout à bout pendant des années sont peut-être à l’origine du tsunami qui est en train de te gâcher la vie.

Sans faire de la psychologie de comptoir, sache que les événements de ton enfance peuvent avoir des répercussions à l’âge adulte. Il ne faut donc pas hésiter à aller chercher des déclencheurs plutôt loin dans ton passé. En revanche, tu peux aussi en trouver les échos dans un passé plus proche.

Le but est de trouver le point précis qui heurte ta sensibilité, heurte un aspect de ta personnalité et déclenche la mise en marche de toute une série de processus à chaque fois que quelqu’un tire sur cette ficelle.

Si tu sais reconnaître cette ficelle, tu pourras repérer plus facilement les événements à venir et prendre du recul en conséquence avant que le processus ne se mette en place.

Deuxième exercice: les relations qui te tirent vers le haut

De l’autre côté du spectre, tu vas trouver des anecdotes différentes lors desquelles tu as reçu des éloges ou des compliments. Fais le même exercice que ci-dessus mais du côté positif.

On a tendance à se focaliser sur les mauvaises choses, sur la manière dont les choses se sont mal passées. C’est important de refaire émerger aussi les bonnes situations. On vous a forcément transmis à un moment donné des bonnes ondes dans votre vie.

Il est temps de les accepter et d’arrêter de les rejeter. Tu as le droit de te sentir fière et heureuse quand on te fait un compliment ou une remarque qui flatte ton ego. On a tendance à penser qu’accepter ce genre de remarques comme des cadeaux finira par faire de nous des égocentriques.

C’est faux! Il y a un juste milieu où il fait bon vivre entre les deux! En restant dans le déni des bonnes choses qu’on nous envoie, on s’empêche de croire en soi. Un simple sourire bien placé dans ta mémoire peut t’aider à avancer.

Lumière sur ton image: exercice de visualisation

Rappelle-toi un moment ou une expérience qui fait que aujourd’hui tu as des difficultés à croire en toi. Tu peux t’appuyer sur les exercices précédents et reprendre les mêmes.

Ferme les yeux et observe l’image qui se construit quand tu penses à ça. En général, l’image sera sombre, si tu entends un son il est inquiétant et oppressant et l’image est plutôt en gros plan.

Tu peux par exemple te voir en train de pleurer, ou recroquevillée sur toi-même. Note tous les détails comme si tu voulais décrire cette image par écrit.

Tu vas ensuite imaginer que tu prends de la distance par rapport à cette image et faire un zoom arrière. Ton cerveau va naturellement placer des choses autour de cette scène. Ensuite, mets un flash sur cette image pour y faire jaillir la lumière et la rendre la plus brillante possible.

Les résultats sont édifiants: tu vas sentir que tes propres ressentis changent instantanément dès que ton image est mise en lumière. Tu devrais te voir en train de te relever et t’épanouir par le simple fait d’avoir éclairé la scène.

Tu peux refaire cet exercice a volonté, jusqu’à ce que tu obtiennes les résultats voulus. En général, deux à trois séances sont suffisantes pour les très gros cas, mais dès la première tu devrais observer des changements positifs.

Si ce n’est pas le cas, reviens sur les détails pour y ajouter d’autres sensations: ce que tu vois, touches, respires, entends et goûtes. Ensuite, change à la fois la lumière et tous ces aspects pour quelque chose de plus positif.

Ce genre d’exercice de visualisation te sera également très utile pour te débarrasser de flash-back, cauchemars, images sombres récurrentes etc.

Le livre que je te conseille

Si tu aimes ce genre d’exercices et que tu t’intéresses à cette discipline, je te recommande le livre très complet d’Anthony Robbins “Pouvoir Illimité”, qui a été par ailleurs le tout premier livre de développement personnel que j’ai lu.

Tu peux retrouver ce livre sur Amazon en cliquant sur l’image ci-dessous. (Lien affilié, le prix ne change pas pour toi mais tu m’aides à faire vivre le blog).

C’est à vous!

Tu as aimé cet article? Dis moi ce que tu en penses en commentaire!

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
    36
    Partages
  • 36
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Guide des Meilleures Méthodes Naturelles pour accueillir le Bonheur - 17 chemins à explorer en confiance en soi, gestion du stress, respect de sa sensibilité et valeurs de vie.